Le Barbier de Séville

de Gioachino Rossini

RÉSERVER

« Quatre musiciens réussissent à ce qui nécessite normalement un orchestre complet… ceci est une toute nouvelle expérience : vivre de grandes voix si proches et émotions si fortes »

WELTEXPRESS

Le Barbier de Séville

Opéra-comique en deux actes
musique Gioachino Rossini
livret Cesare Sterbini

Le Barbier de Séville est un opéra lyrique de Gioacchino Rossini sur un livret de Cesare Sterbini d’après la pièce du même nom de Pierre Augustin Caron de Beaumarchais.
L’action se déroule au XVIIe siècle, les salles du Palais Barbarigo Minotto sont donc un décor idéal naturellement enrichi par son magnifique mobilier baroque.
Les deux actes sont accomplis dans trois salles différentes : le Portego (hall central), la Salle Tiepolo et la chambre avec alcôve; pendant l’entracte vous pourrez apprécier la beauté des salles qui donnent sur le Grand Canal.
La structure architecturale du palais, avec ses nombreuses portes en bois précieux, permet aux artistes de se déplacer en utilisant tout l’espace scénique “ à la ronde ” faisant pleinement participer le public à la fête des œuvres de Rossini.
Les espaces sont éclairés par des bougies et les costumes raffinés, conçu par Anthony Knight, sont inspirés de ceux de l’époque et faits avec des tissus de grande valeur.
La mise en scène hilarante et la virtuosité des chants et des instruments assureront au spectateur une soirée de plaisir pétillant.

QUAND
Chaque mercredi et dimanche

DURÉE
Environ deux heures, y compris l’entracte.
Le palais ouvre au public à 20h00 et le spectacle commence à 20h30.

ENTRACTE
Dans les salles qui donnent sur le Grand Canal, durant l’entracte, nos invités peuvent déguster des vins de qualité et des boissons non alcoolisées qui leur seront offerts.

LANGUE DU SPECTACLE
Italien sans sous-titres

RÉSERVER

« The quality of the music, the splendour of the setting, the power and passion of the singing ! »

THE DAILY TELEGRAPH

« Stupendi stucchi affumicati dal tempo, affreschi, sono la cornice perfetta per un tuffo nel passato sull’onda di musiche romantiche e coinvolgenti. »

IL GAZZETTINO

« The music seemed to bounce right off the walls, and the farce made perfect sense in this architectural context. We, the audience, felt a part of it, as if watching this great yet silly work of art play out by candlelight on a chilly, lively evening in 1816. »

ASPIRE

« Le public s’installe d’abord dans le salon éclairé aux chandelles, autour du petit orchestre de chambre. Les chanteurs lyriques entrent et, doucement, les notes viennent chatouiller les stucs et les ors du palais. Sublime! »

FEMMES D’AUJOURD’HUI

“The quality of the music, the splendour of the setting, the power and passion of the singing!”

THE DAILY TELEGRAPH

“Stupendi stucchi affumicati dal tempo, affreschi, sono la cornice perfetta per un tuffo nel passato sull’onda di musiche romantiche e coinvolgenti.”

IL GAZZETTINO

“The music seemed to bounce right off the walls, and the farce made perfect sense in this architectural context. We, the audience, felt a part of it, as if watching this great yet silly work of art play out by candlelight on a chilly, lively evening in 1816.”

ASPIRE

“Le public s’installe d’abord dans le salon éclairé aux chandelles, autour du petit orchestre de chambre. Les chanteurs lyriques entrent et, doucement, les notes viennent chatouiller les stucs et les ors du palais. Sublime!”

FEMMES D’AUJOURD’HUI